• Redoublement

    En tant que formateur, nous avons mission de faire preuve d'expertise sur de nombreux domaines et sujets.

    Le redoublement, particulièrement d'actualité, en est une.

    Pour ne pas tomber dans l'approximatif, l'avis personnel, mais mener une réflexion à partir de travaux de chercheurs qui ont étudié la question de façon objective, je propose les lectures suivantes. J'ai fait un tri, que j'assume, et ces différents avis, venant d'experts divers, me semblent suffisant.

    Je reprendrai la conclusion du CNESCO:

    "Il est plus efficace d’individualiser l’aide apportée aux élèves, de différencier les enseignements (via des petits groupes par exemples), de développer des modalités de prévention et d’isoler les difficultés des élèves que de proposer le redoublement."

     

    Article : A quoi sert le redoublement ? Antidote n°9, par Sylvain Connac
    http://www.cahiers-pedagogiques.com/A-quoi-sert-le-redoublement

    Le dossier N° 166 de la DEPP: Le redoublement au cours de la scolarité obligatoire : nouvelles analyses, mêmes constats (édition mai 2005) de la Division de l’Évaluation et de la Prospective, synthétise un ensemble d’analyses effectuées sur la question du redoublement au cours de la scolarité obligatoire. Fondées sur des données actuelles, issues des panels d’élèves et des évaluations nationales et internationales de leurs acquis et de leurs attitudes, ces nouvelles analyses confirment ce que rapporte la littérature disponible sur le sujet, tant au plan national qu’international.

    Ces nouvelles analyses prennent notamment en compte les enquêtes récentes de la DEPP qui ont élargi le domaine de l’évaluation des acquis cognitifs à celui des aspects liés à la motivation ou bien encore l’estime de soi. En règle générale, à l’école et au collège, le redoublement s’avère peu équitable et inefficace du point de vue des progrès individuels des élèves. Il affecte négativement la motivation, le sentiment de performance et les comportements d’apprentissage de ceux-ci et les stigmatise : à niveau égal en fin de 3ème, les élèves en retard obtiennent de moins bonnes notes que les élèves à l’heure, sont moins ambitieux que ceux-ci et sont plus souvent orientés en filière professionnelle. En outre, les comparaisons internationales montrent que le redoublement est inefficace du point de vue des résultats d’ensemble des systèmes éducatifs.

    à lire en entier: http://media.education.gouv.fr/file/49/5/2495.pdf

     

    La réflexion du CNESCO :
    3 questions /réponses :
    1/Quels sont les effets du redoublement sur la réussite scolaire ?
    2/ Quels sont les effets psychosociaux du redoublement ?
    3/Y-a-t-il un redoublement efficace ?

     

    http://www.cnesco.fr/fr/redoublement/paroles-dexperts/impacts-du-redoublement/

     

     

    Article de recherche universitaire :
    Mais pourquoi continuent-ils à faire redoubler ? Essai de compréhension du jugement des enseignants concernant le redoublement, Revue suisse des sciences de l’Éducation,
    http://www.pedocs.de/volltexte/2011/4231/pdf/SZBW_2008_H3_S501_Marcroux_D_A.pdf

     

    (merci@MilaSaintAnne pour la dernière référence ;)

     

    Quelles alternatives au redoublement ?

    Dossier des cahiers pédagogiques:

    http://www.cahiers-pedagogiques.com/Quelles-alternatives-au-redoublement


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :