• Problématique de mémoire

    Problématique de mémoire

    Le mémoire, en tant qu’écrit professionnel, doit rendre visible un positionnement de formateur. La définition de la problématique du mémoire est un point fondamental. Il n’y a pas d’agrément du sujet, aussi cette problématique doit être bien définie pour éviter de se lancer dans une aventure qui n’aboutirait pas comme elle le devrait. C'est de l'existence d'une problématique bien construite que dépend la réussite du mémoire.

    L’objectif de ce document est d’accompagner votre définition de la problématique du mémoire CAFIPEMF.

     

    ð Rappel du texte régissant le CAFIPEMF:

     Le mémoire professionnel, de 20 à 30 pages hors annexes, est un travail de réflexion personnelle portant sur une problématique professionnelle d'accompagnement ou de formation. Il consiste en une étude de situation centrée sur une question professionnelle articulant savoirs et expériences. Il implique un engagement personnel du candidat pour réfléchir à sa pratique et l'améliorer. Destiné à renseigner le jury sur les capacités du candidat à observer, s'informer, analyser sa pratique pour l'affermir, le mémoire constitue également un élément essentiel de la formation du candidat et de son développement professionnel. Il vise à évaluer sa capacité à :  

    - établir une problématique fondée sur un questionnement professionnel en relation avec une situation d'accompagnement ou de formation ;

    - articuler compétences en didactique disciplinaire et en didactique professionnelle ;

    - formuler des objectifs spécifiques pour traiter un problème, élaborer des hypothèses opérationnelles;

    - mettre en œuvre une démarche d'expérimentation s'appuyant sur une méthodologie rigoureuse, outillée par la recherche (observation, questionnaire, outils d'analyse, indicateurs pertinents);  

    - proposer une stratégie d'action d'accompagnement ou de formation.

     

    Le texte est très explicite : la problématique est fondée sur un questionnement professionnel en relation avec une situation d’accompagnement ou de formation.

    Mais qu’est-ce que cela signifie ?

    Cela signifie que les mémoires basés sur des pratiques de classe, comme dans l’ancien CAFIPEMF, n’ont plus lieu d’être. Ce mémoire ne peut se construire que sur un travail d’accompagnement de professeurs des écoles stagiaires ou d‘accompagnement de formation. Cet accompagnement se rattachera à une entrée pédagogique, ou didactique.

     

    Comment construire sa problématique ?

    D’abord, partir de son expérience. De cette expérience découle des thématiques de recherche. Problématiser c’est mettre en œuvre un processus de transformation du thème de recherche initial en problématique du mémoire.

    Il s’agit donc de construire une problématique à partir d'un thème dérivé d’un questionnement professionnel en relation avec une situation d’accompagnement ou de formation.

    Cette réflexion va impliquer la lecture de textes qui détermineront l'armature théorique du mémoire. L'objet du mémoire consistera donc à proposer des hypothèses de résolution. C’est ce qui justifie l’engagement dans cette démarche de recherche, qui amènera une investigation et la mise à l’épreuve de la ou des hypothèses.

     

    Méthodologie de travail

    Il faut d’abord définir ce qu’on appellera le thème du mémoire. C’est le domaine didactique/pédagogique dans lequel va se situer votre recherche.

    Votre réflexion va s’affiner au fur et à mesure, comme un entonnoir :

    Problématique de mémoireUne fois qu’on pense avoir défini une problématique, il faut savoir si une réponse existe déjà sur ce problème. En effet, si mon questionnement m’emmène vers un sujet, une problématisation dont la réponse semble évidente, c’est que je fais fausse route. On doit se poser une question qui nécessite une recherche pour trouver une réponse.

     

    L’écueil numéro un est d’avoir des thématiques très larges, de peur de ne pouvoir aller au bout des 20 à 30 pages demandées. Au contraire, il faut cibler, préciser.

    La construction d’une thématique nous amène nécessairement plus loin que nous ne le pensions au départ. Un même problème peut être traité sous différents angles, avec lesquels on peut être plus ou moins à l’aise.

    Parmi ces différentes thématiques, il va falloir en choisir une : la thématique qu’on souhaite aborder. C’est un choix fait sur des arguments personnels et professionnels qui légitiment son choix.

    Personnel, car  construit sur sa propre expérience mais aussi parce qu’il faudra avoir une affinité avec son choix au regard du temps que l’on va y consacrer par la suite.

    Professionnel, car j’ai construit ce choix sur les questions que je me suis posées, et ma réflexion. Ce choix doit aussi me servir et être porteur professionnellement à d’autres.

    Les questions et problèmes que j’ai posés, hiérarchisés permettent alors de définir la problématique.

    La formulation de la problématique est en soi un exercice difficile.

    On dit souvent qu’elle doit être formulée sous la forme :

    « En quoi …sujet/problème soulevé ? »

    La formulation doit en fait surtout être choisie pour impulser l’ouverture de l’argumentation : « en quoi, …dans quelle mesure…, comment…. »

    La formulation embarque parfois le rédacteur dans une terminologie complexe et lourde qui peut gêner sa bonne compréhension. Il faut dans tous les cas être capable de reformuler sa problématique de façon simple, sans terme technique. C’est le garant d’une problématique bien posée.

    Il faut énoncer sa problématique de la façon la plus précise et claire possible. Il faut délimiter son thème.

    Par exemple, à une réflexion sur le thème "la formation à la conduite de classe des enseignants" je préciserai et ciblerai davantage "la formation à l'usage de la voix dans la conduite de la classe chez les enseignants débutants en maternelle".

    Une problématique se construit autour d'une question qui ne trouvera sans doute réponses qu'autour d'autres questions qui occasionnent des allers retours hypothèses - recherche – expérimentation.

    + Evaluer sa problématique:

    Pour s'auto évaluer, se poser les questions :

    - Est ce que ma problématique apporte quelque chose de nouveau ? (Une recherche doit enrichir les connaissances existantes).

    - Est-ce qu'elle ne donne pas déjà la réponse dans sa formulation?

    - Est-elle suffisamment précise ?

    - Un collègue qui la découvre comprend il de quoi je parle ?

     

    Des exemples ?

    Les candidats veulent toujours des exemples. C’est complexe et ce n’est pas forcément une bonne idée car cela peut s’avérer enfermant. La démarche de construction de la problématique est fondamentale à l’appropriation du mémoire.

     

    On propose ci-dessous des contre-exemples, qui sont analysés. C’est une analyse personnelle, discutable donc, mais dont le but est de pousser vers une analyse réflexive. Une proposition de problématique est ensuite faite mais elle ne doit pas être prise comme « modèle » car la problématique ce n’est pas que la question formulée, c’est une démarche qui englobe plusieurs éléments (cf. fin de doc).

     

    * Comment former des professeurs stagiaires à la différenciation ?

     

    Analyse : le sujet est intéressant mais très ouvert et complexe à travailler en mémoire de cafipemf.

     

    La difficulté de cette problématique sera de définir les hypothèses de recherche (je cherche comment former donc je sous entends que je vais essayer différentes méthodes/dispositifs de formation…), les concepts en jeu, et surtout la méthodologie de travail. Il va falloir trouver une méthodologie de recherche qui nous permettra de vérifier si les hypothèses ont donné lieu à une évolution de pratiques des professeurs stagiaires sur ce sujet.

     La problématique est éminemment intéressante mais dans la limite du cadre de 20-30 pages, risque de faire survoler le sujet.

     Le sujet a donc besoin d’être précisé, par exemple sur un dispositif de formation.

     Par exemple : « En quoi l’analyse de pratiques (ou la formation à distance, ou l’instruction au sosie ou…)  peut-elle développer les pratiques de différenciation d’un professeur stagiaire ? « 

     

    * Comment former des professeurs stagiaires à l’usage du numérique ?

     

    Analyse : même réflexion que précédemment. Le sujet est très vague.

     « comment former » => différents dispositifs

     « usage du numérique » => très large ! Le numérique cela représente beaucoup de choses.

     Même constat donc qu’auparavant : il faut cibler le sujet, sur un dispositif de formation, sur le niveau de classe, sur un outil numérique…

     Par exemple « En quoi un projet d’écriture collaborative peut-il développer des compétences sur l’usage du numérique chez un professeur stagiaire ? »

     

    * Comment convaincre un professeur stagiaire de l’intérêt des pratiques culturelles pour le développement des compétences langagières ?

     

    Analyse : cette formulation de problématique pose problème dans l’usage du mot « convaincre ». Il pose la question : « former est-ce convaincre »..bref cela interroge sur la posture du formateur.

     En outre, la problématique pose problème dans le sens où la question posée peut sembler une évidence pour tous : tout le monde est convaincu que les pratiques culturelles développent d’autres compétences ; C’est donc le questionnement posé autour de cette thématique qu’il faut reprendre.

     La thématique interroge la question de l’interdisciplinarité.

     « En quoi l’interdisciplinarité est-elle un facteur facilitant pour la mise en œuvre de pratiques culturelles chez les enseignants débutants ? »

     

    * Dans quelles mesures les collègues du professeur stagiaire participent-ils à la construction de leurs compétences professionnelles ?

     Analyse : sujet très intéressant. Pourquoi le considérer comme contre-exemple dans le cadre d’un mémoire cafipemf ? A cause de la difficulté de le mettre en œuvre dans le cadre d’un mémoire cafipemf. Il est général car peut sous-entendre qu’on va avoir une réponse pour toutes les situations. Or, la variété des situations est-elle-même un facteur : typologie de l’école (rural, urbain, zep..), le contexte (taille de l’école, nombre d’enseignants….), cadre des relations aux collègues, caractérisation des enseignants (sexe, âge, ancienneté dans le métier…), qui sont autant de critères qui vont rendre complexes la vérification des hypothèses émises, dans le cadre d’un mémoire cafipemf (temporalité du mémoire, nombre de pages, etc).

     

    * Faut-il prendre la classe devant le stagiaire pour lui apprendre le métier ?

     

    Analyse : sujet particulièrement intéressant auquel la recherche universitaire s’est intéressée, mais pas en 30 pages ! C’est un sujet qui ne semble pas jouable dans le format « cafipemf ».

     Par contre, il questionne la question du modèle et de la modélisation question intéressante.

     Sur ce sujet, voire l’article de Marchive « la modélisation dans la formation des enseignants » :

     http://ife.ens-lyon.fr/publications/edition-electronique/recherche-et-formation/RR042-12.pdf 

     Dans le même type de réflexion, voir, une thèse de doctorat : « Analyse du développement de l’activité professionnelle par le sens et par l’efficience : l’impact de la situation tutorale sur le pouvoir d’agir de trois enseignants débutants »

     https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00830997/document 

     

    Et ensuite…

    Suite à la définition de la problématique, l’étape suivante sera l’établissement d’hypothèses pour répondre à cette problématique. Ces hypothèses seront mises à l’épreuve par la méthodologie choisie pour le mémoire.

    Mais en amont de cette émission d’hypothèses, il faudra veiller à deux choses :

    - se munir d’éléments théoriques en lien avec cette problématique

    - définir les concepts en jeu

     

     In fine, on doit aboutir à :

     * la délimitation du thème, l’exposé de ce qu’on traitera (et donc ce qu’on ne traitera pas)

    * la question posée et le problème sous-jacent dans la question auquel on va tenter de répondre dans la recherche

    * l’approche choisie (pédagogique, didactique, historique,…).

    * la formulation d’une ou plusieurs hypothèses qui guideront la méthodologie de recherches, hypothèses qu’on mettra à l’épreuve.

     

    Sources :

    - Document de cadrage académie de Toulouse

    - Concevoir des formations pour aider les enseignants à faire réussir tous les élèves, Centre Alain Savary, 201

    - Notes méthodologiques utiles pour la rédaction de mémoire par Hygin KAKAI

    - Le mémoire de CAFIPEMF- Patrick ROBO


  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Mars 2016 à 11:50

    Pouvez-vous me dire si ma problématique vous semble correcte:

    Comment outiller les enseignants pour qu'ils puissent créer un climat scolaire bienveillant et exigeant, propice aux apprentissages?

    2
    Dimanche 6 Mars 2016 à 21:31

    comme expliqué plus haut, la problématique, ce n'est pas que la question, c'est l'ensembl

    vu comme cela, ça a l'air cohérent.

    La question est bien en lien avec une problématique de formation/accompagnement;

    Derrière cette problématique, il faut noter qu'il y a des concepts à définir:

    * ce que veut dire "outiller un enseignant"

    * climat scolaire

    * bienveillance

    * propice aux apprentissages

    Il faut relier tout ça à un champ théorique solide et référencé...et voir quelles hypothèses sont posées !

    3
    Mevince
    Mercredi 23 Mars 2016 à 16:22

    Bonjour

    En principe, en méthodologie de la recherche, les différentes formulations présentées représentent en fait des questions de départ ou problématisations. La problématique en elle-même synthétise et présente plutôt le cadre et les orientations du travail :  

      

    <table id="tableFondDegrade" style="margin: 15px 0px 30px 7px; padding: 0px; border-left-width: 1px; border-left-style: solid; border-left-color: #a15ab6; border-top-width: 1px; border-top-style: solid; border-top-color: #a15ab6; color: #000000; font-family: Verdana, Arial, Helvetica, sans-serif; font-size: 11.2px; background: url('../images/degradeviolet.jpg') 0px 100% repeat-x #ecddf0;" cellspacing="0"> <thead style="margin: 0px; padding: 0px;"> <tr style="margin: 0px; padding: 0px;"><th id="thTexte" style="margin: 0px; padding: 0px; width: 480px;"> </th><th id="thTitre" style="margin: 0px; padding: 0px; width: 216px;"> </th></tr> </thead> <tbody style="margin: 0px; padding: 0px;"> <tr style="margin: 0px; padding: 0px;"> <td style="margin: 0px; padding: 5px 16px 10px 15px; border-bottom-width: 1px; border-bottom-style: solid; border-bottom-color: #a15ab6; border-right-width: 1px; border-right-style: solid; border-right-color: #a15ab6;">- la délimitation de l'objet, en d'autres termes, exposer ce que l'on traitera et ce que l'on ne traitera pas et les raisons des choix faits ;</td> <td class="tdCentre" style="margin: 0px; padding: 5px 16px 10px 15px; text-align: center; text-transform: uppercase !important; font-weight: bold !important; border-bottom-width: 1px; border-bottom-style: solid; border-bottom-color: #a15ab6; border-right-width: 1px; border-right-style: solid; border-right-color: #a15ab6;">OBJET ET DIMENSIONS</td> </tr> <tr style="margin: 0px; padding: 0px;"> <td style="margin: 0px; padding: 5px 16px 10px 15px; border-bottom-width: 1px; border-bottom-style: solid; border-bottom-color: #a15ab6; border-right-width: 1px; border-right-style: solid; border-right-color: #a15ab6;">- le problème sous-jacent dans la question et que l'on va tenter de résoudre dans cette recherche ;</td> <td class="tdCentre" style="margin: 0px; padding: 5px 16px 10px 15px; text-align: center; text-transform: uppercase !important; font-weight: bold !important; border-bottom-width: 1px; border-bottom-style: solid; border-bottom-color: #a15ab6; border-right-width: 1px; border-right-style: solid; border-right-color: #a15ab6;">FOCALE</td> </tr> <tr style="margin: 0px; padding: 0px;"> <td style="margin: 0px; padding: 5px 16px 10px 15px; border-bottom-width: 1px; border-bottom-style: solid; border-bottom-color: #a15ab6; border-right-width: 1px; border-right-style: solid; border-right-color: #a15ab6;">- l'annonce de la ou des approches choisies pour tenter de le résoudre ;</td> <td class="tdCentre" style="margin: 0px; padding: 5px 16px 10px 15px; text-align: center; text-transform: uppercase !important; font-weight: bold !important; border-bottom-width: 1px; border-bottom-style: solid; border-bottom-color: #a15ab6; border-right-width: 1px; border-right-style: solid; border-right-color: #a15ab6;">APPROCHES</td> </tr> <tr style="margin: 0px; padding: 0px;"> <td style="margin: 0px; padding: 5px 16px 10px 15px; border-bottom-width: 1px; border-bottom-style: solid; border-bottom-color: #a15ab6; border-right-width: 1px; border-right-style: solid; border-right-color: #a15ab6;">- la formulation d'une ou plusieurs hypothèses de travail qui guideront le recueil de données, l'analyse, l'interprétation et l'élaboration des préconisations.</td> <td class="tdCentre" style="margin: 0px; padding: 5px 16px 10px 15px; text-align: center; text-transform: uppercase !important; font-weight: bold !important; border-bottom-width: 1px; border-bottom-style: solid; border-bottom-color: #a15ab6; border-right-width: 1px; border-right-style: solid; border-right-color: #a15ab6;">HYPOTHÈSES</td> </tr> </tbody> </table>

    Sa rédaction doit donc être particulièrement soignée car elle représente la base de travail de toute démarche de recherche dans un mémoire.

    4
    sonia
    Jeudi 14 Avril 2016 à 00:35

    Bonsoir, 

    Admissible je me penche actuellement sur la definition de ma problématique, votre document est très intéressant à cet égard cependant un point me "chiffonne" ...

    pour la définition de la thématique en lien avec accompagnement/formation vous écrivez que c'est à ce moment que "l'on doit convoquer son expérience personnelle par rapport aux visites accompagnées "...mais cela suppose que l'on a déjà effectuer des visites accompagnées ou accueilli un stagiaire en tant que MAT ou autre... bref que l'on ai déjà eu une expérience de formation ou d'accompagnement. Ce qui n'est pas forcement le cas...

    Je n'ai aucune expérience de ce genre, je n'ai eu aucune possibilité d'accompagnement de par ma situation géographique dans la circonscription. Je ne sais pas si par la suite dans le cadre de la préparation à l'admission un accompagnement sera prévu dans mon académie ( les prochaines infos sont prévues en septembre prochain) mais toujours est-il que je ne peux pas attendre une expérience d'accompagnement future pour me pencher sur mon mémoire et sa problématique.

    Ainsi donc dans quelle mesure peut-on relier la thématique et son expérience personnelle ?

    Je pense donc faute d'expérience d'accompagnement, m'appuyer sur mes lectures et questionnements personnels qui me semblent avoir un interêt ou une pertinence dans le cadre de la formation et de l'accompagnement.

    est-ce valable? 

    5
    Jeudi 14 Avril 2016 à 10:14

    Bonsoir, je reprends votre interrogation et tente d'y répondre:

     

    pour la définition de la thématique en lien avec accompagnement/formation vous écrivez que c'est à ce moment que "l'on doit convoquer son expérience personnelle par rapport aux visites accompagnées "...mais cela suppose que l'on a déjà effectuer des visites accompagnées ou accueilli un stagiaire en tant que MAT ou autre... bref que l'on ai déjà eu une expérience de formation ou d'accompagnement. Ce qui n'est pas forcement le cas...

    Tout à fait d'accord. C'est pour cela que le BO impose aux académies de mettre en place cet accompagnement. Il faut aussi reconnaitre que dans cette "nouvelle" formule, le cafipemf s'adresse "préférentiellement" à des collègues étant MAT, animateur TICE, faisant fonction de formateur, etc. Pour les collègues de ma circo qui souhaiteront le passer à l'avenir, je commencerai par faire en sorte qu'ils aient ces premières expériences avant de se lancer ds l'aventure...

     

    Je n'ai aucune expérience de ce genre, je n'ai eu aucune possibilité d'accompagnement de par ma situation géographique dans la circonscription. Je ne sais pas si par la suite dans le cadre de la préparation à l'admission un accompagnement sera prévu dans mon académie ( les prochaines infos sont prévues en septembre prochain) mais toujours est-il que je ne peux pas attendre une expérience d'accompagnement future pour me pencher sur mon mémoire et sa problématique.

    Le BO l'impose. Mais c'est dépendant des académies. Après, vous pouvez aussi solliciter votre circonscription. L'aspect "géographique" ne doit pas être un frein. Accompagner ne signifie pas "que" faire des visites. Vous pouvez aussi accompagner l'équipe de circonscription sur des formations (présentiel ou à distance), sur des accompagnements d'écoles (ou d'équipes de cycles).

    Vous pouvez aussi jouer pt être sur les rythmes scolaires (j'ai des écoles au mercredi et au samedi ce qui permet de faire des visites sans avoir besoin de remplaçant).

    Ainsi donc dans quelle mesure peut-on relier la thématique et son expérience personnelle ?

    Je vous invite aussi à utiliser deux outils pour "gagner" une première expérience dans le domaine:

    - la plateforme néopass, qui a notamment des vidéos analysées, et aussi des vidéos sur les entretiens

    - le dvd "tableau de maitre" édité par le CRDP Rouen dont vous verrez des extraits ici:

    http://www.cndp.fr/crdp-rouen/index.php/espace-nouveaux-enseignants/devenir-professeur-temoignages/observer-des-pratiques

    Bien qu'ancien, c'est très intéressant : suivi de PE1/PE2, analyse de classe, entretiens avec les formateurs, etc.

    - Essayez aussi d'avoir des entretiens avec des CPC, des PEMF pour vous éclairer sur leur travail, ce qui touche à la formation et à l'accompagnement des jeunes...

     

    Je pense donc faute d'expérience d'accompagnement, m'appuyer sur mes lectures et questionnements personnels qui me semblent avoir un interêt ou une pertinence dans le cadre de la formation et de l'accompagnement.

     

    est-ce valable?

    C'est un début. Il faut de toute façon faire la "revue de littérature" de la thématique qui nous intéresse avant "d'attaquer" le mémoire. Utiliser aussi les outils précédents. Attendez la rentrée aussi pour voir ce que mettra votre académie en place

    BON COURAGE !

     

    6
    Elodie
    Samedi 16 Avril 2016 à 11:34

    Bonjour,tout d'abord un grand merci pour le temps que vous prenez à nous répondre et à proposer des outils et pistes de réflexions très interessantes. Je passe un CAFI EPS et je suis un peu perdue dans la rédaction de la problématique de mon mémoire. Beaucoup de choses m'interessent et j'ai du mal à faire le tri...J'enseigne depuis 6 ans en REP+, j'ai également enseigné à l'étranger et en débutant auprès des enfants du voyage. J'hésite entre plusieurs sujets. Je précise également que , comme Sonia, je n'ai pas d'expérience de MAT ( même si l'inspectrice de ma circonscription me l'a proposé et que j'ai accepté... je n'ai toujours pas eu de stagiaire...) A ce titre, j'ai du mal à voir comment axer vers la formation . Toutefois, j'ai une expérience d'aide et de suivi auprès des jeunes collègues arrivant sur notre établissement. Je suis également en dehors de l'éducation nationale, animatrice sportive et j'ai eu à ce titre l'occasion d'encadrer des stagiaires "métiers de la forme". Voilà pour le "contexte" :-)

    Voici mes premières pistes de réflexions pour des sujets ...

     

    1)  
     Former les jeunes enseignants (ou néo titulaire) à exercer en REP+ : spécificités, difficultés et enjeux d’une prise de fonction exigeante.  
    Débuter en éducation prioritaire : difficultés pour le débutant mais aussi pour le formateur…Quelles postures ? Quelles priorités ? Comment mieux outiller les néo titulaires face aux difficultés exacerbées de l’EP ?
     
     
     
    2) Danse et activités d'expression en lien avec l'EMC et la formation de la personne et du citoyen (je passe un CAFI EPS)
     
    Former les enseignants débutants à la pratique d'activité d'expression corporelle pour aider à la formation de la personne et du citoyen...
     
    3) L'importance de la prise en compte de la métacognition et des CPS ( compétences psycho sociales) des élèves pour optimiser le processus d'apprentissage chez les élèves en difficulté scolaire (je travaille en REP+)

     

     
     
    ·         Sensibiliser les néo-titulaires à l’impact de la métacognition sur les CPS des élèves (en REP +?) : Dans quelles mesures la médiation sociocognitive et le renforcement des CPS des élèves peuvent-ils optimiser le processus d’apprentissage ?
     
     
     Tous les avis et aides seront les bienvenus car je suis un peu perdue dans tout ça!

    D'avance merciElodie

     
     
      • Samedi 16 Avril 2016 à 12:23

        Bonjour,tout d'abord un grand merci pour le temps que vous prenez à nous répondre et à proposer des outils et pistes de réflexions très interessantes.

        merci : )

        il faut mutualiser et le fait de créer ces ressources est aussi une obligation de réflexion et de développement professionnel pour moi : )

        Je passe un CAFI EPS et je suis un peu perdue dans la rédaction de la problématique de mon mémoire. Beaucoup de choses m'interessent et j'ai du mal à faire le tri...

        c'est la première étape ! faire le tri...

        J'enseigne depuis 6 ans en REP+, j'ai également enseigné à l'étranger et en débutant auprès des enfants du voyage. J'hésite entre plusieurs sujets. Je précise également que , comme Sonia, je n'ai pas d'expérience de MAT ( même si l'inspectrice de ma circonscription me l'a proposé et que j'ai accepté... je n'ai toujours pas eu de stagiaire...) A ce titre, j'ai du mal à voir comment axer vers la formation . Toutefois, j'ai une expérience d'aide et de suivi auprès des jeunes collègues arrivant sur notre établissement. Je suis également en dehors de l'éducation nationale, animatrice sportive et j'ai eu à ce titre l'occasion d'encadrer des stagiaires "métiers de la forme". Voilà pour le "contexte" :-)

        expérience intéressante mais à oublier dans le contexte du cafi...

         

        Voici mes premières pistes de réflexions pour des sujets ...

         

         

         

        1)  

         

         Former les jeunes enseignants (ou néo titulaire) à exercer en REP+ : spécificités, difficultés et enjeux d’une prise de fonction exigeante.  
        Débuter en éducation prioritaire : difficultés pour le débutant mais aussi pour le formateur…Quelles postures ? Quelles priorités ? Comment mieux outiller les néo titulaires face aux difficultés exacerbées de l’EP ?
         

         

         

         

         Vous cherchez déjà à trouver "la" formule, "la" phrase...ce n'est pas la première étape cela vien à la fin

        ici, vous avez plusieurs thématiques qui se rencontrent:- former des enseignants débutants (très large/vague)- l'éducation prioritaire, particulièrement le "rep+"- les difficultés pour le formateur- les posturesMais là il y a qqchose à creuser car c'est intéressant.2) Danse et activités d'expression en lien avec l'EMC et la formation de la personne et du citoyen (je passe un CAFI EPS)

         

         

         

        Former les enseignants débutants à la pratique d'activité d'expression corporelle pour aider à la formation de la personne et du citoyen...

        idemthématiques:- danse- activités d'expression- l'EMC- formation de débutants- lier expression corporelle et personne/citoyen Votre formulation fait déjà une première réponse : la pratique d'activités d'expression corporelle aide à la formation de la personne et du citoyen et donc vous vous axeriez essentiellement sur l'aspect "formation"

        3) L'importance de la prise en compte de la métacognition et des CPS ( compétences psycho sociales) des élèves pour optimiser le processus d'apprentissage chez les élèves en difficulté scolaire (je travaille en REP+)

         

         

         

         

         
        ·         Sensibiliser les néo-titulaires à l’impact de la métacognition sur les CPS des élèves (en REP +?) : Dans quelles mesures la médiation sociocognitive et le renforcement des CPS des élèves peuvent-ils optimiser le processus d’apprentissage ?
         

         

         

        encore différentes choses..."sensibiliser" +métacognition+CPS +REP+ optimiser les processus d'apprentissage...bcp (trop?) de conceptsEt si je prends vos trois points...Vous avez différentes thématiques qui visiblement vous tiennent à cœur.Un point à clarifier pour vous:- dans le BO, le mémoire ne porte pas forcément sur la spécialité. Toutefois, renseignez vous dans votre académie sur ce que l'Institution vous demande. Il peut être "mal perçu" de faire un mémoire sur la spécialité car cela ne témoignerait pas de la polyvalence attendue...Ou inversement, l'académie pourrait vous demander de vous orienter là-dessus.La réponse à ce questionnement orientera alors votre premier tri de thématiques !  Dans la formation d'accompagnement au cafipemf, n'avez vous pas de "cours" de méthodo de mémoire ? Quelle temporalité ? Selon l'accompagnement dont vous disposerez certaines pbtiques peuvent être caduques...(genre travailler sur les premières semaines de prise en charge de la classe par un stag en rep ...caduque si vs ne pouvez pas les observer en sept/oct)... Reprenez mon guide ci-dessous de façon quasi "scientifique": étape par étape, scrupuleusement. Laissez reposer votre réflexion et n'y pensez plus. Revenez dessus. Essayez de faire 'l'entonnoir", ce tri et ces choix (qu'il est dur de choisir) pour affiner

         

         Tous les avis et aides seront les bienvenus car je suis un peu perdue dans tout ça!

        comme ts les autres, et cme les formateurs aussi car le sujet est TRES complexebon courage et tenez moi au courant de la suite de vos réflexions

         

        D'avance merciElodie

    7
    Carole CAFI
    Mercredi 20 Avril 2016 à 10:48

    Bonjour 

    Admissible depuis peu en EPS je souhaiterais m'orienter vers les thèmes suivants: EPS, santé, projet interdisciplinaires, cibler sur cycle 2 (pour la partie expérience de classe à relater), santé physique (le corps, sommeil, alimentation…) ou psychologique (disponibilité aux apprentissages par la relaxation…estime et confiance en soi, plaisir etc…) d'où a émergé dans un premier temps cette problématique:

    "Pourquoi et comment former les enseignants pour éduquer à la santé par l'EPS ?"

    Pouvez-vous me donner votre avis car nous sommes en vacances dans mon académie et pas très épaulés. De plus, ce sujet m'intéresse vraiment mais s'il n'est pas propice à une bonne problématique je préfère abandonner cette voie dès maintenant plutôt que de m'investir pleinement.

    Je vous remercie par avance de votre réponse. Cordialement. Carole 

    8
    Mercredi 20 Avril 2016 à 20:44

    Bonjour

    auriez vous un mail sur lequel je pourrai vous répondre...?

     

    9
    Kar CAFI
    Samedi 7 Mai 2016 à 14:56

    Bonjour, 

    Merci pour ce document sur le mémoire si limpide et pour votre implication .

    Je viens d'être admissible au Cafipemf et me penche sur ma thématique de mémoire. J'ai pris l'option éducation musicale et je viens de savoir que mon académie souhaite  que la problématique de mémoire soit centrée sur son option, ce qui n'était pas évident pour moi à la lecture du B.O. Je viens de comprendre aussi que je ne pourrai pas multiplier des expériences avec des stagiaires car cela n'est pas prévu dans la formation ( qui restera assez théorique). Je suis MAT mais je n'ai eu qu'une stagiaire cette année dont les préoccupations n'étaient évidemment pas l'éducation musicale !! Cela me semble donc plus pertinent de choisir une problématique de formation, cela implique-t-il que j'essaie au maximum de me rapprocher des cpem pour être impliquée dans des animations pédagogiques cette année afin d'expérimenter mes hypothèses ? Cela suppose que je cherche à vérifier l'action d'une ou plusieurs  animations pédagogiques sur une pratique ( un changement de pratique...)  future des enseignants formés donc il faut que cela soit prévue assez vite dans l'année scolaire pour que j'ai une vue assez large des actions menées ?

    Lorsque j'aurai affiné ma réflexion sur la problématique , est-il possible de vous la soumettre car j'avoue me sentir assez démunie sur ma circonscription ?

    Je vous remercie par avance pour votre réponse . 

    Bien cordialement 

    Karine 

    10
    Samedi 7 Mai 2016 à 17:43

    envoyez toujours...mais par mail

    : )

    11
    louve
    Dimanche 26 Juin 2016 à 17:15

    Admissible au cafipemf, j'occuperais un poste de CPC généraliste à la rentrée et souhaite donc avancer cet été dans la rédaction de mon mémoire que je souhaite orienter vers la différenciation de l'accompagnement des enseignants... quelque chose comme "Comment différencier l'accompagnement des enseignants ?" avec des questionnements sur la motivation des enseignants pour se former, sur une élaboration éventuelle de repères de progressivité pour la formation des pes/T1 T2 et enfin sur la gestion de l'hétérogénéité à l'intérieur des groupes de formation continue. Qu'en pensez vous ? Avez vous des conseils d'ouvrage à lire ? avec tous mes remerciements.

    12
    Dimanche 26 Juin 2016 à 20:35

    Chère "louve" (?),

    Commencez par relire attentivement mon document, à analyser votre réflexion et vous aurez votre réponse...

    Pour faire court, votre questionnement repose sur plusieurs concepts: motivation des enseignants, formation des enseignants stagiaires, hétérogénéité, ...Il va falloir continuer à creuser. Vous n'êtes qu'au début de votre réflexion. Il faut lire qqs ouvrages,affiner la réflexion,penser au contexte de recherche...

    Quant à la biblio, il y a des tas de références...en ouvrages et en articles

    voir par exemple:

    ALTET, M. (1994) La formation professionnelle des enseignants. Analyse de pratiques
    et situations pédagogiques
    . Paris : P.U.F., 254 p.
    BAILLAUQUÈS, S, KEMPF, M & ROUSVOAL, J. (1994). “ Représentations du métier et de la formation chez les futurs enseignants ”, Biennale de l’Éducation et de la Formation. Paris.
    BOURDONCLE, R. (1993). “ La professionnalisation des enseignants : les limites d’un mythe ”, Revue française de Pédagogie, 105, pp. 83-119.
    CARLIER, Gh., RENARD, J-P. & PAQUAY, L., EDS (2000), La formation continue des enseignants. Bruxelles : De Boeck.
    DEVELAY, M. (1994). Peut-on former les enseignants ? Paris : E.S.F.
    MALGLAIVE, G. (1990). Enseigner à des adultes : travail et pédagogie. Paris : P.U.F.
    MEIRIEU, Ph. (1988). “ Vers une formation par la résolution de problèmes professionnels ”, Les cahiers pédagogiques, 269.
    MEIRIEU, Ph. (2004). Faire l’école, faire la classe. Paris : ESF
    MOTTET, G. (1992). “ Entre théorie et pratique, la médiation vidéo. Perspectives pour la formation des enseignants ”, Les sciences de l’Éducation 1-2, pp. 83-98.
    PAQUAY, L., ALTET M., CHARLIER L. & PERRENOUD, Ph., Eds, (2001) Former des enseignants professionnels. Quelles stratégies ? Quelles compétences ? 3e édition - De Boeck Université.
    PERRENOUD, Ph. (1994). La formation des enseignants entre théorie et pratique. Paris : l’Harmattan.
    SCHÖN, D.A. (1994) Le praticien réflexif. Montréal : Editions Logiques.

    13
    Pymprenelle
    Mardi 19 Juillet 2016 à 19:30

    Bonjour, 

     

    Est-ce qu'une problématique basée sur la gestion d'une classe multiniveaux serait pertinente?

    14
    Mardi 19 Juillet 2016 à 19:44

    oui, mais là vous ne citez qu'une thématique...pas une problématique !

    On peut construire un mémoire sur quasi n'importe quoi en lien avec le métier...

    15
    louve
    Jeudi 21 Juillet 2016 à 15:33

    Merci pour votre réponse, nous n'avons quasiment pas d'interlocuteur dans mon académie...après lecture et réflexion, j'en suis à : "Comment gérer l'hétérogénéité dans les groupes d'enseignants en formation continue ?". Mais je peine à trouver un axe direct avec la classe... peut être "Comment gérer l'hétérogénéité dans les groupes d'enseignants en formation continue pour un bénéfice aux élèves" mais ce terme de "bénéfice" n'est sans doute pas explicite. 

    16
    Jeudi 21 Juillet 2016 à 18:23

    ça peut être intéressant de travailler sur cet axe mais il pourrait sembler dérangeant pour le jury que l'aspect "élèves" soit absent...donc effectivement avec la classe !

    le terme de bénéfice  n'est effectivement pas explicite...car non mesurable...

    Il serait aussi intéressant je crois d'avoir une entrée didactique pour tester tout ça...sinon la mise à l'épreuve des hypothèses de recherche va être difficile

    Cela pourrait donner qqchose du genre :"en quoi le fait de différencier une formation d'enseignants sur ...(thème didactique) a-t-il un impact sur les résultats des élèves ?"

    Cela pourrait être testé via des évaluations, voire en comparant une formation classique ("groupe témoin") et une formation gérant l'hétérogénéité et en comparant les progrès des élèves sur le sujet donné avant et après la formation ....

    17
    Seb
    Mercredi 10 Août 2016 à 12:06

    Bonjour, 

    Un grand merci pour votre éclairage ! 

    Je suis en réflexion quant à la rédaction de ma problématique de mémoire.

    Mon expérience à la fois d'enseignante en maternelle et de direction d'école en REP+ a toujours attiré mon attention sur la place des familles. Une conscience claire de l'incontournable nécessité de travailler à un partenariat. Il me semble évident que l'inclusion des familles se construit mais elle passe inévitablement par la prise de conscience de ses enjeux, dont les premiers bénéficiaires sont les élèves/enfants. Pour autant, la majorité du temps, le ressenti à la fois des professeurs stagiaires et des familles, c'est la peur qui demeure l'obstacle principal à l'investissement.

    J'oriente mon sujet vers : ingénierie de formation

    Comment former et accompagner un professeur stagiaire à être sensible aux enjeux d'un partenariat avec les familles et particulièrement en REP/REP+ et de s'y investir ?

    Sensibilisation aux enjeux, identification des "peurs" (des deux parties), création d'outils pour un dépassement des "peurs" dans les différentes situations de partenariat. Un investissement personnel aux objectifs d'abord "modestes", mais qui, avec le temps, deviendront de plus en plus ambitieux.  Cette formation et cet accompagnement a pour but de faire de cet enseignant un professionnel "témoin" de l'enjeu et prêt à le partager.

    Je souhaite aller vers une interrogation finale : ces peurs identifiées chez le professeur stagiaire ne sont-elles pas identifiées aussi chez les enseignants expérimentés ? Les directions d'école ? Un nouveau défi de formation et d'accompagnement : former les enseignants expérimentés et directions aux enjeux de se donner les moyens de surmonter la peur des familles pour l'intérêt de leurs élèves, du climat de classe et de l'école. 

    Vos conseils seront les bienvenus !!

    18
    Mercredi 10 Août 2016 à 12:49

    voilà une problématique intéressante.

    Quelques remarques pour accompagner la réflexion:

    * que signifie "être sensible" ? et "s'y investir" ? Il faudra le définir clairement.

    * "Pour autant, la majorité du temps, le ressenti à la fois des professeurs stagiaires et des familles, c'est la peur qui demeure l'obstacle principal à l'investissement." : c'est un ressenti personnel. Pas forcément une "vérité scientifique". Plutôt que s'appuyer sur

    * "former et accompagner" : ce sont deux choses différentes..;tester les deux sera-t-il possible dans le cadre contraint du cafi ?

    * travailler sur les familles en général et plus spécifiquement en rep impose de définir les caractéristiques des rep/rep+ (appelle pt être aux auteurs de socio ? ) : cela ne risque -t-il pas d'être lourd ?

    * comment mesurer l'impact ? Au-delà de l'impact sur les enseignants, l'effet sur les familles sera -t-il (pourra-t-il ) être mesuré ? et les élèves dans tout ça ?

    * l'interrogation finale sera peut être à garder pour la soutenance...

    Je soulève des questions...qui aideront peut être la réflexion ?

    19
    karinesan
    Vendredi 19 Août 2016 à 11:22

    Bonjour,

    j'ai réussi les épreuves d'admissibilité en avril dernier donc je me prépare aux épreuves d'admission pour cette année. Je suis enseignante en PS/MS et ai choisi l'option enseigner en maternelle.

    Le thème de mon mémoire est le langage oral en maternelle. Mes différentes observations de stagiaires en tant que MAT m'ont permis de constater que la mise en place de situations d'apprentissage en langage orale était très rares voir quasi inéxistantes et que la prise en compte des élèves en difficultés étaient souvent problématique. J'ai commencé mes lectures, Brunner, Boisseau, Lentin, et commence à affiner ma problématique.

    Pouvez-vous me donner votre avis?

    Comment aider les professeurs des écoles stagiaires à développer les compétences langagières des "petits parleurs" de petite section?

    Merci d'avance pour votre retour

    20
    Vendredi 19 Août 2016 à 18:19

    chère collègue, envoyez moi un mail pour cela

    merci

    21
    Julie
    Lundi 22 Août 2016 à 17:37

    Bonjour,

    Tout d'abord, je tenais à vous remercier pour les différents écrits que vous avez postés sur le Cafipemf et notamment la rédaction du mémoire.

    J'aurais aimé avoir votre avis concernant mon éventuelle problématique...

    Comment accompagner les enseignants dans la mise en place d’activités orales régulières afin de développer chez les élèves une compétence narrative à l’écrit ?

    => mettre en place des modalités pédagogiques posant un cadre rassurant et favorisant l'entrée dans l'écriture narrative

    écrire à partir d’un texte connu (type rappel de récit à la manière de Roland Goigoux avec Lectorino/Lectorinette =>passer d'un résumé oral à un résumé écrit) 

     

    ð  é - écrire ou réécrire après une discussion collective : Parler et écrire pour penser : Jacky Caillier évoque dans son article « Traces de réflexivité dans la classe », l’influence du débat sur les seconds écrits. En reprenant les arguments des camarades, le discours initial s’épaissit. Les marques du dialogisme* montrent une prise en compte du discours de l’autre et sont aussi la marque d’habiletés intellectuelles pour déplacer son point de vue. 

    Favoriser les "Interactions avec les autres" : épaississement du discours à partir des idées des autres (Bucheton, 1996)

     

    ð  éc- écrire sous la dictée des élèves avec réajustement, construction en cours d’élaboration du langage écrit/ la place de la dictée à l'adulte dans les écrits au cycle 2 et 3

    ð  éc- écrire en groupe un texte narratif : homogène ou hétérogène en fonction des compétences visées/ oralisation nécessaire, justification, débat/ segmentation

    ð  dir écrire seul : s’enregistrer oralement- se réécouter/ favoriser la transcription via google doc et l'écriture vocale pour les élèves les plus en difficultés.

     

    PouPour avoir déjà travaillé sur ces différents domaines avec ma classe de CE1/CE2, j'ai pu constaté que le passage à l'oral effectué préalablement à l'écrit portait majoritairement ses fruits... Mon souci reste aujourd'hui le côté formation...Je suis MAT et vais intégrer à la rentrée une école d'application mais aucun temps n'est prévu pour l'accompagnement de jeunes enseignants...

    Je vJe vous remercie par avance pour le temps que vous m'accorderez.

         Bien cordialement

          Julie

    Je 

     

    22
    Mardi 23 Août 2016 à 07:50

    Chère Julie,

    il faut m'envoyer un mail pour cela : )

    23
    christine 51
    Mercredi 21 Septembre 2016 à 13:53

    Bonjour,

    Un grand merci pour votre blog qui nous aide beaucoup.

    Ayant déjà passé un cafipemf généraliste me voilà replongé dans la réflexion d'un nouveau mémoire spécificité maternelle. 

    La nouvelle mouture me pose problème, comme à beaucoup.

    Si vous le pouvez je souhaiterais votre avis sur 2 formulations proche mais dont une qui intègre un terme d'accompagnement. Je n'ai plus de classe car je suis CPD , je ne m'appuierais pas sur ma pratique mais bien sur un accompagnement de toute façon .

    En quoi une évolution de l'espace classe est-elle un levier pour mieux prendre en compte le parcours langagier de l'élève?

     

    Comment accompagner les enseignants dans l'aménagement de la classe afin de mieux prendre en compte le parcours langagier de l'élève?

    Y voyez vous une différence ?

    Vous remerciant par avance

    Christine 51

    24
    Mercredi 21 Septembre 2016 à 15:16

    Chère collègue,

    Sollicité depuis plusieurs mois, j'ai pris le temps de répondre à plus de 80 mails, essayant de répondre de façon argumentée, voire assurant un "suivi"...mais c'est chronophage, aussi je ne le ferai plus, faute de temps...

    Les documents déposés ici sont là pour vous aiguiller, en croisant avec les autres (rares) ressources.

    Il faut aussi mobiliser les forces vives de votre académie...

    Enfin pour conclure, dans votre question, il y a la réponse... ; )

     

    25
    C b
    Mercredi 23 Novembre 2016 à 19:12

    Bonsoir je viens de lire votre texte sur la création d'une problématique et le demande si celle que j'avais créée pour mon mémoire de cafta n'est boas formulée dans le mauvais sens ou est trop large. La voici  En quoi l'inclusion d'élèves à besoins éducatifs particuliers peut amener les enseignants du secondaire vers la formation pour prendre à différencier? 

    Je voulais montrer que les enseignants expriment un besoin En formation, besoin qui émerge de la politique inclusive. 

    Qu'en pensez-vous vous? 

    Je vous remercie par avance pour votre réponse et vote aide

    26
    Mercredi 23 Novembre 2016 à 20:40

    Chère cher  ? collègue...qui ne prend pas la peine de signer ;)

    Merci de lire le commentaire juste au dessus....

    27
    nanou
    Vendredi 30 Décembre 2016 à 18:48

    Bonjour

    Un grand merci pour votre site qui est une aide précieuse. Je me suis largement inspirée de vos conseils pour l'admissibilité et je vous en remercie.
    Je passe l'admission option numérique.

    Voici la problématique que je souhaite travailler :
    En quoi la formation des enseignants  à l'usage de tablettes peut elle les aider à mener des activités de langage liées à l'utilisation de ces tablettes?

    Bien sûr, la formulation n'est pas encore définitive....

    J'aimerai avoir votre opinion et quels sont les écueils à éviter ou les conseils à suivre.

    En vous en remerciant.

    Nadège

    28
    Vendredi 30 Décembre 2016 à 19:26

    Chère Nadège,

    Sollicité depuis plusieurs mois, j'ai pris le temps de répondre à plus de 80 mails, essayant de répondre de façon argumentée, voire assurant un "suivi"...mais c'est chronophage, aussi je ne le ferai plus, faute de temps...

    Les documents déposés ici sont là pour vous aiguiller, en croisant avec les autres (rares) ressources.

    Il faut aussi mobiliser les forces vives de votre académie...

    bon courage

    29
    Nathalie
    Jeudi 2 Mars à 15:41

    Bonjour,

    Merci tout d'abord pour votre site! Je viens d'être admissible au cafipemf et votre site  y a contribué grâce à toutes ses informations!

    Je commence à réfléchir à mon mémoire. Je pratique en classe différents types de dictées et je suis MAT.

    Que pensez vous de cette problématique:

    Comment accompagner un enseignant débutant dans la pratique de différents types de dictées pour faire acquérir aux élèves des compétences orthographiques au cycle 3?

    Merci par avance,

    Et bon courage à tous.

    30
    Madame Roz
    Mercredi 12 Avril à 07:49

    Merci de votre investissement,
    Cette page est riche ! 
    Toutes ces infos et vos commentaires argumentés sont très instructifs et guidant.

    Bonne continuation.
    Rozenn.B. 

    31
    crispanch
    Mercredi 7 Juin à 22:04

    Bonjour, 

    j'ai vu plus haut l'intitulé " revue de littérature" qui doit précéder la rédaction du mémoire.

    Pourriez vous me donner quelques pistes d'ouvrages à lire pour une problématique autour des arts plastiques, la sensibilité et la créativité des élèves ?

    Merci !! 

    Christine

    32
    Mercredi 7 Juin à 22:15

    Bonjour

    c'est beaucoup trop large...

    Voyez par ex: http://e-cours-arts-plastiques.com/bibliographie-pour-les-arts-plastiques-et-lhistoire-des-arts/

    sinon faites vos recherches sur google et google scholar en affinant vos besoins !

    on trouve aussi des pistes ds la biblio d'autres mémoires (de cafi ou univ)

    par ex: http://ekladata.com/8w_g_5buYpZO_2Ler-qh1-wvnwM/coline_nicoli_vindolet_admission_CAFIPEMF-16.pdf

    33
    Maignan
    Lundi 24 Juillet à 18:51
    Maignan

    Mil merci pour tous les documents et pistes cela est très enrichissant. Pouvez vous afin d'étayer mes recherches et lecture me dire ce que vous pensez de cette piste « En quoi la coopération (classe coopérative) est-elle un facteur facilitant pour la mise oeuvre du référentiel de compétences professionnelles chez les enseignants débutants ? » Par avance merci

     

    34
    Mardi 25 Juillet à 11:33

    Comme je l'ai écrit, ne limitez pas la problématique à la seule question...C'est un ensemble ! donc donnez un avis sans avoir l'ensemble est difficile (cf mon doc)

    Ensuite travaillez votre question...Quels sont ces sous entendus par ex ?

    Votre question fait le sous entendu que le référentiel de compét n'est pas en oeuvre chez les enseignants débutants : vous pouvez le prouver ? Pourquoi ? pour quoi ? ...

    et surtt, quelles sont vos hypothèses de recherche ? COMMENT allez vous les tester ?

    Bonne réflexion

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :