• Evaluation de formation

    La question de l’évaluation des formations d’enseignants est complexe. Elle n’est pas réellement pensée au sein de l’éducation nationale. On ne mesure pas l’impact des formations et ce qui existe est parfois superficiel.

     

    Les formations dispensées aspirent à développer de nouvelles compétences que l’on a jugées nécessaires pour résoudre des problèmes rencontrés dans la classe.

     

    A ce jour, il existe plusieurs types de formation dans l’enseignement :

     

    * les animations ou conférences pédagogiques : temps de formation généralement courts, de 1h30 à 6h, dispensées par un ou plusieurs « experts» : inspecteur (IEN ou IA IPR), conseiller pédagogique, formateur second degré, professeur ressource, etc.

     

    * les groupes de travail : temps de formation à durée variable pendant lesquels des enseignants, avec un animateur, doivent accomplir une tâche de production ou répondre à une commande.

     

    * les stages : ceux-ci pouvant aller d’une journée (format fréquent dans les stages interdegré) à deux ou trois semaines, ils ont un objectif plus ou moins précis dans le cadre d’une thématique choisie.

     

    * les formations hybrides : on y trouve par exemple les 9h de formation continue dispensées généralement dans le 1er degré via m@gistère. Leur thématique et le suivi sont très variables.

     

    (non exhaustif...)

     

    Ces différentes modalités donnent lieu à des évaluations variables :

    - aucune évaluation

    - relevé du ressenti des participants (oralement): « êtes-vous satisfaits/contents ? »

    - questionnaire de fin de formation : listing de questions s’étalant des détails d’organisation de la formation, à l’évaluation des ressources proposées, au transfert possible, etc. Ce questionnaire peut être anonyme ou non (ce qui peut changer la donne).

    - grille dite « araignée » sur plusieurs champs notés sur 5-6 valeurs, souvent accompagnée de commentaires.

    Les champs sont par exemple : adéquation entre le descriptif et les contenus réalisés au cours du stage - Rapport entre la durée du stage et la densité des contenus - Équilibre de l’emploi du temps - Enrichissement personnel - Apports professionnels - Réinvestissements possibles - Prise en compte de la diversité des attentes des stagiaires - Formes de travail et démarches adoptées - Mode de participation des stagiaires : attitude et dynamique du groupe

     

    Ces évaluations sont essentiellement centrées sur la forme de la formation et l’acquisition des compétences visées par la formation. Dès lors, une difficulté apparait : cette évaluation s’attache avant tout à la représentation que l’enseignant a de sa compétence plus qu’à sa compétence réelle. En outre, la réalisation généralement en fin de formation, ne permet pas de prise de recul.

     

    Or, évaluer une formation d’enseignants devrait se situer sur trois axes :

     

    * l’évaluation des acquis : les participants à la formation ont-ils atteint les buts fixés par la formation ?

     

    * le transfert : les formations d’enseignant ont généralement pour objectif de transférer l’objet de formation en un changement de pratiques professionnelles sur le terrain

     

    * l’impact sur les élèves : les changements de pratiques professionnelles, s’il y en a eu, ont-ils un impact sur les résultats des élèves ?

     

    Les questions du transfert et de l’impact sont souvent déléguées à l’Inspecteur, IEN ou IA-IPR qui devrait lors de ses inspections futures revenir sur ces formations. La mise en place d’un suivi reste rare. Les outils utilisés différent et ne font pas l’objet d’un consensus entre formateurs.

     

    La question de l’évaluation des formations d’enseignants doit donc largement être approfondie et repensée.

     

    On peut reprendre le travail mené par François Muller sur la formation d’enseignants et l’évaluation (voir son site) .

    François Muller nous propose une répartition des différentes étapes d’une formation :

     

    Analyse des besoins 

    définition des objectifs de formation et des effets attendus 

    Conception  

    définition des objectifs de formation et des effets attendus 

    Développement 

    développement des outils de l'évaluation 

    Réalisation de la formation 

    évaluation des pré-requis 

    évaluation au début de la formation

    évaluation pédagogique 

    Evaluation de la formation

    (évaluation interne) 

    niveau 1: opinion- satisfaction

    niveau 2: mesure des acquis 

    Suivi

    (évaluation externe) 

    niveau 3: utilisation des acquis, application des compétences

    niveau 4: résultats opérationnels

     

    Il définit ainsi 4 niveaux d’évaluation, que l’on peut détailler dans la carte ci-dessous :

     

     

    (Télécharger la carte mentale (pdf))

    Pour aller plus loin dans cette réflexion, je vous conseille d’aller directement à la source, sur le site de François Muller:

    http://francois.muller.free.fr/diversifier/la_formation.htm


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :