• Devenir Conseiller Péda

    Le conseiller pédagogique de circonscription (CPC) est un rouage essentiel de l’école primaire.

    On compte environ 3500 Conseillers pédagogiques en France.

    Pour pouvoir postuler à cette fonction, il faut être titulaire du Certificat d’aptitude aux fonctions d’instituteur ou de professeur des écoles maître formateur (CAFIPEMF).

    Le CAFIPEMF rénové a défini plusieurs catégories :

    - arts visuels ;
    - éducation physique et sportive ;
    - éducation musicale ;
    - enseignement en maternelle ;
    - langues et cultures régionales ;
    - langues vivantes étrangères ;
    - enseignement et numérique.

    (arrêté du 20 juillet 2015)

    Le conseiller pédagogique est au sein des circonscriptions et de l’organisation des académies, un élément incontournable dans l’Education Nationale. Quelquefois perçu comme l’adjoint de l’IEN, ses missions sont définies par la circulaire n° 2015-114 du 21-7-2015 parue au BO n°30 du 23 juillet 2015 :

    http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=91512

    Cette fonction de conseiller pédagogique peut être exercée :

    • soit au niveau de la circonscription auprès d’un IEN
    • soit au niveau départemental auprès de l’IA DASEN

    Il n’y a plus qu’une seule appellation : conseiller pédagogique  et non plus conseiller pédagogique de circonscription ou conseiller pédagogique départemental.

     

    Indemnités :

    Les conseillers pédagogiques appartenant au corps des professeurs des écoles ont droit à l’attribution de 27 points de nouvelle bonification indiciaire (NBI) prévus par le décret n°91229 du 6 décembre 1991. Depuis 2015, ils bénéficient en outre d’une indemnité annuelle brute de 1000€.

    Les conseillers pédagogiques sont exclus du bénéfice de l'indemnité de fonction (IFpEMF) et des  autres dispositifs  indemnitaires  de  suivi  des stagiaires ,ainsi que de l’indemnité versée au titre de l’accompagnement et du suivi des élèves (ISAE) dans la mesure où ils n’exercent pas dans les écoles. 

    Avantages / inconvénients:

    +

    la richesse du métier, la liberté, la variété des missions, les rencontres professionnelles et humaines,...

    _

    le salaire (un CP bénéficie de moins d’indemnités qu’un PEMF ou qu’un directeur d’écoles de deux classes ou plus et in fine ne gagne que 80€ environ par mois de plus qu'un PE en classe), la perte d'argent (frais de déplacements non remboursés, frais de repas non remboursés), l'impact temporel sur la vie familiale (horaires!), la "dépendance" à l'IEN,...

     

    Conseils pour l’entretien de poste à profil :

    Les académies mettent maintenant en place des entretiens et une liste d'aptitude pour accéder aux postes de conseillers pédagogiques. Cela nécessite une préparation à ces entretiens, généralement menés par 2 ou trois personnes (IEN-A, IA, IEN, ...)

    Des points incontournables:

    - Préparer l’entretien : savoir présenter son parcours, ses  qualités et défauts, les attendus du poste,…

    - Être conscient des attendus en terme de discrétion et de loyauté.

    - Être très au point sur l'actualité : évolutions du métier, réformes, textes, etc. et ne pas se militer au 1er degré.

    - Connaitre la fiche de poste.

    - Connaître le référentiel du formateur

    - Être conscient des attendus du poste : investissement important, disponibilité et mobilité, connaissances/compétences particulières...

    - Avoir une réelle connaissance de la réalité des fonctions de CPC : travail auprès de l’IEN, quotidien d’une circonscription, nécessité d’une connaissance des textes, du travail de partenariat, des typologies de situation à gérer,…ou étendue et variété des missions des conseillers à vocation dite « départementale ».

    - Prendre contact avec l’IEN dont dépend le poste visé

    - S’entretenir avec des CPC pour une meilleure perception de la fonction

     - Pour les postes spécialisés (CPD EPS, CPEM, CPC ASH, etc.) : il faut bien connaître les enjeux du poste.Prendre contact avec le collègue actuellement en poste. Avoir bien conscience des contraintes du poste (géographique, public en formation, etc). Connaître le fonctionnement du poste (de qui il dépend, fait-il partie d'une mission plus générale, liens avec le rectorat, l'espe, les partenaires, etc).

     

    Exemples de fiches de postes :

    Académie de Rouen :

    http://www.ia76.ac-rouen.fr/medias/fichier/fiche-de-poste-cpc_1441291450674-pdf

    Académie de Poitiers :

    http://www.ia79.ac-poitiers.fr/medias/fichier/20140428-mouvement-1d-07-annexe-7-postes-cpc-eps-anx_1398672288566.pdf

    Académie de Toulouse :

    http://web.ac-toulouse.fr/automne_modules_files/pDocs/public/r23420_61_conseiller_pedagogique_circonscription.pdf

     

    Exemples de questions pouvant être posées pendant l'entretien pour le poste:

    - Ayant enseigné essentiellement en maternelle, êtes vous légitime pour conseiller en c3 ? Et inversement,...

    - Quels sont les points essentiels de la loi de refondation ? Quelles conséquences en terme de formation d’enseignants ?

    - Comment s'intègre le CP au sein de l'équipe de circonscription ? au sein du département ?

    - Quel est le rôle du CP dans le nouveau cycle 3 ?

    - Le CP peut-il prendre des décisions à la place de l'IEN ?

    - Comment construire une formation sur un sujet sur lequel on n'est pas expert ?

    - Le CP doit-il être un modèle pour les enseignants ?

    - etc...


  • Commentaires

    1
    Perrine
    Mercredi 8 Juin 2016 à 17:03

    Bonjour,

    mon IEN m'a demande ce matin de postuler au poste de CP de ma circonscription... le departement manque de PEMF et de CPC a vrai dire..

    Je pensais passer le CAFIPEMF l’année prochaine pour devenir PEMF

    et je me renseigne donc sur la fonction de CPC avant de prendre ma décision....

    Est ce qu' il est possible de s'investir pleinement dans ce "nouveau métier" en même temps que de passer le cafi? (je suis MAT depuis qq annees seulement)

    mais aussi et surtout quels sont les avantages et inconvenients ?

    merci de votre aide

    Perrine

     

     

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mercredi 8 Juin 2016 à 19:11

    C'est évidemment difficile de faire les deux en même temps, à cause de la charge de travail....mais aussi plus facile car tu seras directement "dans le bain" et le changement de posture n'en sera que facilité...Il y a en outre souvent une entraide entre les CPC, ça aide ^^

    Quant aux avantages et inconvénients, on pt en parler en MP...

      • Perrine
        Vendredi 10 Juin 2016 à 22:43

        Merci pour ta réponse. Je viens d'accepter de prendre le poste.... et je m'attend évidement à beaucoup de travail mais mon RA est déjà rédigé pour la plus grande partie...

        Je relève donc le challenge! avec un peu d'appréhension il est vrai...

        a bientot

        perrine

    3
    Snoops73
    Samedi 18 Juin 2016 à 16:26
    Meme chose pour moi hier lors de mon inspection... Mais je n'ai même pas été MAT, seulement directrice. Le poste se libèrerait probablement en septembre. Puis je avoir aussi votre avis sur les avantages et inconvénients- et sur le nombre d'heures de travail à escompter ? (Je suis déja habituée a en faire 50 à 60 par semaine - mais faut-il en envisager encore plus de façon régulière ? ) merci de vos réponses et bon courage Perrine pour ta prise de fonction !
    4
    Samedi 18 Juin 2016 à 17:22

    Très difficile de répondre tant c'est variable... !! Selon les circos, les académies, la part d'administratif et de pédagogique ds le travail du conseiller péda varie, même si la dernière circulaire va dans le sens du pédagogique majoritaire...

    Il faut compter beaucoup d'heures, en présence et chez soi, envisager sérieusement l'aspect financier (car passer de directeur à CPC signifie une vraie perte de salaire) et passer le cafipemf aussi je suppose...

    Le mieux est d'aborder la question avec l'IEN et les CPC actuels...ils donneront tous les détails nécessaires !

    5
    linette
    Jeudi 4 Mai à 22:12

    Bonsoir et merci d'avance pour votre aide. Titulaire du CAFIPEMF, j'envisage très sérieusement de postuler sur un poste de CP. Cependant, si la fonction m'attire par les nouveaux aspects du métier qu'elle représente, je ne veux pas subir une grosse perte de pouvoir d'achat. Aussi quelqu'un pourrait-il me renseigner concrètement sur la perte de salaire. Actuellement je suis à l'échelon PE 8 et directrice de mon école de 3 classes.

    Je vous remercie.

      • Jeudi 4 Mai à 22:25

        Chère collègue

        tu vas clairement perdre du salaire !!

        Un CPC c'est 80€ environ net de plus par mois qu'un PE et moins qu'un directeur d'école une classe.

        (CPC =27 pts NBI +prime brut annuelle1000€ mais pas d'ISAE, pas prime REP, rien...)

        Je ne peux pas te dire combien tu vas perdre...(tu as pt être une indemnité de résidence aussi, ta mutuelle prélevée sr ton salaire ou non, ton sft...)

         

    6
    Enilim
    Jeudi 1er Juin à 01:51

    Bonjour Je souhaiterai avoir un renseignement. Je suis admissible au cafipemf j'ai passé un entretien pour un poste de cpc ash (je possède depuis plusieurs années le capash) nous n'étions que 2 à postuler et la personne retenue n'a ni cafipemf ni admissibilité. Est ce possible et normal? A-t-on des recours dans ce type de situation?

    Merci d'avance 

    Bien cordialement 

    7
    Jeudi 1er Juin à 10:18

    Bonjour

    Ce sont des commissions de postes à profil.

    Le fonctionnement est décidé localement. Il n'y a pas de texte officiel qui en réglemente le cadre. Le jury qui préside ces commissions s'attache aux compétences des personnes et à leur adéquation avec la fiche de poste. Les diplômes sont évidemment une plus-value (voire une nécessité absolue) mais peuvent ne pas suffire. Cela appartient à la commission et au département.

    Il n'y a pas de recours possible au sens "officiel" du terme; Vous pouvez toutefois écrire pour demander les raisons qui font que vous n'avez pas été sélectionnée afin de pouvoir travailler ces "points faibles" de votre profil.

    8
    Perrine
    Samedi 17 Juin à 14:03

    Bonjour, 

    Je reviens vers toi aujourd'hui, presque un an après avoir accepté le poste de CPC de ma circo.

    Tu m'avais dit que la charge de travail serait importante....si tu savais comme je me suis ennuyé dans mon bureau!

    C'est quelque chose que j'ai du mal à expliquer: est ce qu'on a allégé ma charge de travail ? Est ce que je n'ai pas su prendre d'initiatives pour m'engager dans l'action? Est ce que les enseignants ne me connaissaient pas assez pour faire appel à moi? J'ai suivi quelques stagiaires, J'ai fait 3 AP au mois d'avril et mai et j'ai participe à 2 stages mais que je n'avais pas préparé... c'est tout! Je suis un peu déçu , je pensai que j'allai apprendre tellement plus en étant sur ce poste.Peut être que j'aurai dû m'imposer partout?

    Au final, j'ai beaucoup de mal à trouver ma place et j'ai du mal à comprendre ce qu'on attend de moi. J'ai quand même choisi de rester sur le poste l'année prochaine...

    Un diagnostique docteur? :)

    Merci

    Perrine

    9
    Samedi 17 Juin à 15:21

    Bonjour,

    Difficile tout ça !! Les circos, les habitudes sont tellement différentes ! Certains endroits sont moins actifs parfois...Pour moi, notre rôle est dans l'accompagnement ET dans la pédagogie.

    Il faut "oser" s'imposer et trouver la façon de le faire. J'ai plein d'idées pour ça:

    Par exemple:

    - passer "à l'improviste" dans l'école, juste pour saluer les collègues, échanger quelques mots pendant la récréation, les écouter, comprendre leurs difficultés et proposer son aide (pour les plus réticents, juste "je t'enverrai un doct, tu en feras ce que tu veux" et pour les plus ouverts un "je peux passer en classe voir ça ? ").

    Et pour les écoles qui n'ont pas envie de te voir débarquer, arriver avec un paquet de chouquettes peut aider ;)

    - proposer des actions pédagogiques libres, à distance. organiser un rallye maths

    (tu as nos archives ici: http://blog.ac-rouen.fr/circ-lillebonne-defi-maths/ )

    un rallye/défi lecture, un concours "dis moi dix mots",...Cela permet de te faire connaitre, de mettre en œuvre des activités pédagogiques; Tu peux proposer de passer en classe pour leur mettre en route s'ils hésitent. Ils m'arrivent ainsi plusieurs fois par an d'aller mener une séance de rallye maths en classe.

    - proposer des groupes de discussion ou de réflexion "libres". L'an dernier on a fait une "porte ouverte CP" en juin pour leur présenter rapidement les méthodes de lecture et les aiguiller dans leur choix par ex. Autour d'un café et de quelques biscuits, c'est plus sympa aussi.

    J'ai fait un "café péda" ainsi avec des collègues autour de "que faire en classe à partir du livre de Céline Alvarez?".

    - proposer des actions innovantes que tu accompagnerais en classe ou lors d'un conseil de cycle (voir par ex une action que j'ai lancée sur la lecture: http://elementaires.eklablog.com/lire-20-minutes-par-jour-a125316742 )

    - proposer aux collègues de tester qq chose: par ex je suis passé à l'impro ds une classe de maternelle fin mai avec un "beebot" que j'ai laissé en prêt à la collègue pour qu'elle teste. Elle n'a pas d'obligation et je ne lui demanderai qu'un retour oral.

    C'est de ça qu'est partie la création de ma méthode de maths (methodeheuristique.com)

    - travailler avec le RASED: réfléchir à des protocoles d'évaluation, des dispostifs de cointervention, etc

    - être présente aux équipes éducatives ou ess "compliquées" dont le rased t'informe. Par là tu joues parfaitement le rôle d'accompagnement en aidant les collègues dans l'aide aux élèves en difficulté. Bon après, le risque c'est qu'on te demande pour toutes les EE ou ESS lol...

    - alimenter le site de circonscription de ressources triées, choisies, synthétisées pour permettre aux collègues d'aller au coeur d'un problème, particulièrement en accompagnant l'actualité (la semaine du gout,la journée sur le harcèlement, la semaine des maths...)

    - et...et toutes les choses que tu imagineras et qui te permettront de mener à bien tes missions d'accompagnant !!!

    Cela répond il à ta question ?

      • Perrine
        Dimanche 18 Juin à 10:29

        Merci beaucoup pour ta réponse ! Je comprends bien qu'il faut que je prenne des initiatives et que je prenne des risques... J'en attendais sans doute trop de mon IEN. Je pensais qu'il allait me guider... 

        Je travaille avec des collègues qui ont de l'ancienneté et qui disent (je cite) qu'il faut "se ménager". C'est peut être de là que vient mon problème. Je suis frustrée :)

        Je change d'IEN l'année prochaine et ce sera peut être l'occasion pour moi de faire des propositions plutôt du côté de la maternelle (mon domaine de prédilection).

        Je te remercie pour toutes tes idées. J'ai une vision plus claire de ce que l'on attend de moi.

        Je dois impulser une dynamique dans ma circo en "osant" aller dans les écoles et dans les classes.

        Bon dimanche

        Perrine

    10
    Dimanche 18 Juin à 10:33

    c'est sûr que je ne suis pas connu pour me ménager (lol)...Tu as raison : rebondis, essaie...En t'appuyant d'abord sur la maternelle car c'est ton domaine de prédilection mais force toi aussi à aller sur des domaines où tu n'es pas à l'aise...tu verras que c'est très formateur !

    11
    Perrine
    Dimanche 18 Juin à 12:49

    Pour info, les archives de Rouen ne sont pas accessibles.

    Merci

    12
    Dimanche 18 Juin à 13:20

    oui...tout est en rade, sites ia, circo, webmail...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :