• Analyse réflexive

    On abuse "facilement" de cette expression, notamment vis-à-vis des candidats au CAFIPEMF. Mais il y a des fondements théoriques derrière.

     

    Proposition de synthèse: l'article ci-dessous est la fusion de textes de:

    *Gérald Boutin, Professeur au département des sciences de l'éducation UQAM 

     *Patrick Daganaud, chargé d'enseignement à la faculté d'Éducation de l'université de Sherbrooke 

    L’analyse réflexive

    Définition

    La capacité à se remettre en question dans le but d’analyser et d’évaluer nos actes en lien avec notre pratique pédagogique tout au long de notre carrière professionnelle.

     Historique

    John Dewey est le premier a souligner que l’intervention de l’enseignant devait être le fruit d’un processus de réflexion qui puisse lui permettre de justifier et de prévoir les conséquences de son action. Schön (1983) soutient que les enseignants expérimentés et compétents s'engagent souvent dans une analyse réflexive sur leurs actions; cela leur permet de faire face à des situations non familières ou problématiques de différentes façons.

    Approche de Schön

    Il faut voir l'analyse réflexive comme un processus cognitif continu. À travers ce processus, on encourage un retour de la pensée sur elle-même. Cette approche favorise le développement de la pensée analytique et de l'esprit critique.Il identifie deux niveaux de réflexion : le premier s'identifie à l'analyse réflexive en cours d'action qui consiste à penser dans l'action. L'enseignant professionnel sait modifier son action au moment même où il agit selon la situation réelle, il fait alors preuve de créativité. Puis, le deuxième niveau concerne l'analyse réflexive sur l'action, celui-ci comporte une démarche plus approfondie de nature professionnelle. Ce second niveau de réflexion conduit l'enseignant à prendre une distance vis-à-vis sa pratique quotidienne et à s'interroger sur le contenu et les raisons de son enseignement.

    Bref, l'analyse réflexive exige une réflexion en cours d'action et sur l'action et elle demeure le cœur du processus.

     Pourquoi faire de l’analyse réflexive?

    1. L’analyse réflexive « aide à prendre des décisions plus éclairées et suscite, chez l’enseignant, le souci de s’interroger sur son rôle dans sa classe et dans la société » 
    2. L’analyse réflexive fait prendre en considération ses expériences antérieures pour bien les intégrer à sa pratique actuelle.
    3. Plus l’acte réflexif est utilisé de manière constructive, plus l’enseignant développe des habiletés ainsi que de la créativité pour s’adapter en cours d’interventions.
    4. L’analyse réflexive permet à l’enseignant d’intégrer les savoirs relatifs à sa pédagogie.
    5. L’analyse réflexive permet de réaliser ses forces et ses limites en tant qu’acteur pédagogique.
    6. L’analyse pédagogique permet à l’enseignant de se fixer des buts de développement personnel et professionnel.
    7. L’analyse réflexive permet d’avoir un point de vue objectif sur la vie scolaire qui fait partie intégrante de son environnement quotidien.
    8. L’analyse réflexive permet à l’enseignant d’assumer de façon plus adéquate ses choix face à ses interventions.

     Comment réaliser l’analyse réflexive

    Analyse réflexive en trois étapes :

    1.    L’observation :

     · Prendre note des caractéristiques de la classe

    · Conscientisation sur la pédagogie, stratégie d’apprentissage et méthodes employées par l’enseignant

     ·  Prise de conscience sur les attitudes et valeurs de l’enseignant

    2.    L’analyse :

     ·   L’enseignant doit trouver une signification à chacune des observations

    ·   Analyser la pertinence, la validité et les impacts des faits relatés

     ·   Classer et d’identifier les informations en expliquant leur importance et les impacts émotionnels

    ·   Discerner les forces et les faiblesses des diverses situations observées

     ·   faire des liens entre ses observations et certaines notions ou théories apprises lors de sa formation.

    3.    Synthèse intégrée :

     ·   Élaborer une synthèse qui englobe les deux premières étapes.

    ·   Faire le tri de ses points forts et de ses points faibles en énumérant les forces qu’il souhaite conserver ainsi que les faiblesses qu’il désire pallier

     ·   Être conscient des causes qui le poussent à vouloir modifier certains éléments

    ·   Trouver des solutions afin d’atteindre les objectifs fixés. 

     

    Trois niveaux (modèles) de l’analyse réflexive :

    1.    Modèle de réflexion dans l’action :

    Il s’agit de la réflexion continue que l’enseignant fait tout au long d’une activité qu’il anime. Par contre ce modèle n’intègre aucun retour après l’action.  

    2.    Modèle de réflexion sur son action :

    La position que l’enseignant adopte pour prendre du recul sur l’action.    

      Une réflexion sur les causes reliées aux évènements dans le but de trouver des moyens pour améliorer la situation.

    3.    Réflexion sur son modèle d’action :

      Capacité de se distancier de la situation et d’adopter un comportement objectif envers celle-ci.  Ce modèle consiste en une pratique très complexe et difficile à atteindre puisqu’il s’agit d’une analyse approfondie.

    _______________________________________________________________________________

    Documents de réflexion pour approfondir la question :

    http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/07/02072013Article635083446856395937.aspx

    Télécharger « Analyse_re__flexive-Outil1.pdf »

    https://rechercheformation.revues.org/1133


  • Commentaires

    1
    Vendredi 11 Mars 2016 à 09:15

    Salutations! des conseils très utiles au sein de ce post! Ce sont les petits changements qui feront les plus grands changements. Merci beaucoup pour le partage!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :