• Admission (soutenance)

    Soutenance

    de mémoire CAFIPEMF/CAFFA

     

    Admission (soutenance)

    Télécharger l'article en pdf:

    Télécharger « Soutenance de mémoire CAFIPEMF.pdf »

     

    C’est le moment final de ce long travail que représente la passation de la certification.

    Une soutenance doit se préparer en amont. Le candidat va se centrer sur deux choses : la défense de son travail de recherche et la prise de recul par rapport à celui-ci.

    Ce que dit le B.O.

    « Le candidat présente son mémoire professionnel (15 minutes) puis échange avec le jury (30 minutes).

    La soutenance permet au jury d'apprécier la capacité du candidat à:

    - se confronter à un problème, le constituer en objet d'étude et mettre en œuvre un dispositif expérimental professionnel ;

    - analyser sa pratique en la confrontant avec d'autres expertises (conseiller pédagogique, maître formateur notamment...) ;

    - discuter du fondement des hypothèses retenues ;

    - relater la mise en œuvre d'un dispositif d'action, analyser ses difficultés, ses réussites et les évolutions professionnelles induites, envisager des prolongements. »

     

    Les critères

    L’annexe au B.O. propose directement les critères évalués par le jury :

    Soutenance

     

    Quali de la communication

     

    Analyse distanciée du travail (points forts, points faibles)

     

    Ecoute, sens du dialogue et de la controverse professionnelle

     

    Mise en perspective, projection dans le métier de formateur

     

    Objectif :

    La soutenance fait la synthèse du travail mené dans le mémoire.

    Elle ne doit pas être un résumé du travail écrit mais un exposé sur l’ensemble du projet.

    Oralement, le jury va évaluer vos capacités d’expression orale, de synthèse, la compréhension des questions posées et votre capacité à répondre aux questions avec une argumentation construite.

    Travail en amont :

    Une fois que vous avez rendu votre mémoire, n’y pensez plus ! Oubliez !

    Quand vous aurez décidé de préparer votre soutenance (8-15 jours avant), il est alors nécessaire de le reprendre, de le relire. Il faut alors en faire une lecture en prenant du recul et anticiper les faiblesses de sa propre production.

    Vous pourrez pour cela utiliser la grille en annexe.

     

    Plan :

    La présentation de votre mémoire dure 15 minutes. Les conseils proposés pour l’admissibilité restent d’actualité.

    Ainsi, il faudra penser tout au long de la présentation à :

    - regarder les membres du jury, tous, et ne pas rester bloqué sur une seule personne,

    - vous tenir droit,

    - sourire, en dépit du stress

    - défendre son point de vue mais en restant sur de l’argumentation, sans tomber dans le dogmatique

    - rester calme, contrôler ses émotions, ce qui n’est pas toujours facile car ce travail a demandé un lourd investissement personnel et sa remise en cause peut être vécu comme une attaque personnelle.

     

     La présentation s’appuiera sur un plan, du type :

     - Présentation personnelle succincte

    - Le cheminement qui vous a amené à cette recherche

    - l’originalité de cette recherche

    - la méthode de travail adoptée, les difficultés rencontrées : recul pris sur l’ensemble du projet.

    - résultats les plus remarquables de la recherche, lien entre hypothèses et résultats

    - Bilans et perspectives : l’évolution de votre réflexion suite à la fin de la rédaction (le temps peut avoir été suffisamment important pour cela): les questions qui se posent encore, les suites qui pourraient être données…

    - La conclusion à titre personnel : il s’agit de montrer sa posture de formateur et de chercheur, pour montrer que le mémoire vous a inscrit dans une dynamique de formation.

     

    Supports

    De base, et c’est une évidence, il est souhaitable d’avoir à sa disposition son mémoire intégral (annexes comprises).

    La question des supports pour la partie présentation se pose ensuite.

    Le choix des supports doit être fait sous différentes contraintes : la pertinence, la liberté laissée par l’organisation académique choisie,…

    Les supports choisis doivent améliorer votre présentation, pas la remplacer.

    Cela peut être une présentation numérique, type powerpoint ou prezi.

    (quelques conseils à ce sujet : http://formateur.eklablog.com/presentation-multimedia-1-a125315960).

    Il faut pour cela un vidéoprojecteur et un écran. On évitera l’ordinateur portable dont l’écran est présenté au jury.

     

     L’échange avec le jury

    Il est difficile de se préparer aux questions.

    Elles vont porter tant sur le mémoire que sur la soutenance. Elles pourront revenir sur le choix du sujet, la méthodologie adoptée, les perspectives ouvertes par cette recherche…

     Un entrainement, type « épreuve blanche » menée avec des conseillers pédagogiques, formateurs, sera extrêmement bénéfique à la préparation de cette épreuve.

     

     Sources :

    - B.O. du 23 juillet 2015

    - Document de P Robo

    - Document de Jérôme SENAC. IEN. Académie de la Guyane

     

    Annexe : Grille de relecture d’un mémoire

    D’après DEVELAY. Peut-On Former les Enseignants ? ESF. 1992

    Structure:

    • En une phrase, a quelle question votre mémoire tente-t-il de répondre ?

    • En une phrase, est-il possible d’énoncer la réponse apportée à cette

    question ?

    • Comment justifier la méthode mise en œuvre pour répondre à cette question?

    • Comment justifier le plan du mémoire ?

    • Quelles critiques un examinateur et un lecteur ignorant pourraient-ils faire:

    • Au questionnement initial ?

    • Au plan du mémoire ?

    • A la conclusion ?

    • Qu’est-ce qui permet de conclure que le mémoire est un mémoire professionnel ?